Suzete Menezes

 Formée à la danse classique et Afro-Jazz (Sherff e Valéria Mona) et diplômée de l'Université d'Arts Plastiques de Rio de Janeiro (spécialité scénographie). Au début de sa carrière, elle travaille à la confection des décors de chars des écoles de samba et participe aux recherches ethnologiques du "Groupe de danse folklorique de l'université de Rio" avec la chorégraphe et docteur Eléonora Gabriel. A cette période, elle a eu la chance d'apprendre auprès d'autodidactes Brésiliens les musiques, chants et traditions artistiques Afro-Brésiliennes. Elle grave ses premiers CD et s'engage dans des projets pédagogiques avec des enfants des rues pour leur permettre, par la pratique artistique, de se sentir valorisés sur cette "terre d'étrangers" dans leur propre patrie. De 1994 à 2012, elle vit en Europe, Allemagne, Italie et depuis 2003 en France où elle cherche à faire connaître les différentes pluralités de la culture Brésilienne avec des groupes de musique comme Gereba e Banda Brasil Corcovado et dans divers spectacles ( Brasil Tropical avec Zaza Fernandez, et se "O Cirque" direction de Gilles Audejan "O Sol Também". Aujourd'hui, elle travaille sur son premier album en tant qu'auteure avec Mazinho Ventura où elle veut exprimer en toute indépendance son expérience des liens entre l'Europe et le Brésil.

 

Proposition pour A domicile

 " Jusqu'à ce que le paysage se referme sur nous "

Marianne Baillot et Suzete Menezes se sont rencontrées au Brésil en mars dernier dans le cadre d'un atelier de découverte du Candomblé mené par Aderbal Ashogun à Cascate, site exceptionnel forestier et de cascades au sud de Rio de Janeiro. Mélange subtil de Catholicisme, de rites indigènes et de croyances Africaines, le Candomblé consiste en un culte des orixas, (prononcez oricha) divinités qui sont associées à un élément naturel (eau, forêt, feu, éclair, etc...) et qui portent un rythme (percussion), une histoire (litugie), une couleur (costume), et un archétype de personnalité (affect).

  A partir de la transmission de certains aspects de cette danse mais aussi d'autres danses comme l'Afro-Jazz, la méthode Feldenkrais et l'approche contemporaine, nous proposons aux participants de Guissény de partager une nouvelle expérience de ronde.Nous ferons entrer beaucoup de mouvements et rythmes dans la ronde et tous ceux propres aux personnes en présence

 Et si des rapprochements entre l'Animisme Celtique et Africain se révélaient à nous comme par magie, sans avoir à y penser.

 Nous danserons en rond, jusqu'à ce que le paysage se referme sur nous.

 

Yasmine Youcef
Danseuse interprète
Née en 1980; vit à Lyon

Yasmine Youcef a suivi une formation de danse en France avant d'intégrer PARTS à Bruxelles entre 2000 et 2002. Puis elle travaille aux projets des chorégraphes George Khumalo et Emmanuelle Vo-Dinh avant de rejoindre le CCN de Rillieux-la-Pape-Cie Maguy Marin en 2006 pour reprendre les pièces "May B" et "Umwelt" et participer à la création de "Turba". Depuis 2009,  elle développe diverses expérimentations dans son travail notamment sur les questions de danses traditionnelles et d'improvisation. Depuis deux ans, elle collabore avec Virginie Thomas sur des terrains variés et des postures de touristes sensibles et depuis 2010, fait partie de L'agence touriste avec elle et Mathias Poisson.

Site : www.netable.org

 


Participation : Résidences A Domicile 2010 (avec Virginie Thomas)

 

Gweladennour er gêr/Un touriste en sa demeure

Une première déambulation par binôme et en aveugle dans l’espace du marché de Brignogan a donné les règles et les préoccupations du projet : En faisant appel au toucher, à l’ouïe et l’odorat on peut percevoir de façon inhabituelle un espace. Lors de la résidence, deux partitions, l’une pour un autochtone, l’autre pour un « touriste », ont été établies pour une découverte de lieux singuliers de Guissény, tel un guide d’instructions pour cinq «couples». Ces cheminements ont donné lieu à une restitution au travers de récits personnels. Dans l’ancienne auberge La Tourelle, la lecture de ces textes interchangés, mis en espace et en superposition, a permis à chaque spectateur d’organiser sa propre errance suivant ses choix d’écoute

 

 

 

 

Cécile Tonizzo
Artiste
Née en 1979 à Cannes, vit à Paris

 

Diplômée d’un DESS de coopération artistique internationale, Cécile  Tonizzo s’est formée aux arts plastiques et aux arts du spectacle. En  2006, elle mène des recherches en Inde et au Mali autour  de la notion de contemporanéité en danse. Elle collabore ensuite aux projets de différents chorégraphes et metteurs en scène : Boris Charmatz de 2007 à 2010;  Enora Rivière (Registre(s) en 2010, Nous (ne) sommes (pas) tous des danseurs en 2011) ; Philippe Quesne sur différents projets de Vivarium Studio, Ludovic Lagarde (sur la reprise de Doctor Faustus lights the light.) Elle a également une expérience de 7 ans dans la production et le management de spectacles vivants, elle s’intéresse particulièrement aux arts sonores et à la présence  des arts plastiques dans les arts de la scène.

 


Participation : Résidences A Domicile 2010 (avec Enora Rivière)

       

               Registre(s)

 

« Inviter les participants à se remémorer, à fantasmer, à imaginer des instants dansés », tel était le point de départ de la collecte réalisée par les artistes, auprès d’un large public, dans tous les lieux où la danse s’est inscrite sur le territoire. La mise en scène en espace dans une ambiance brumeuse de ces témoignages intimes sur le ressenti des corps a permis à chaque spectateur de se confronter à ses propres expériences et souvenirs.

 

 

Site web : http://ceciletonizzo.tumblr.com/

 

Virginie Thomas
Performeuse, danseuse interprète
Née en 1977 à Angers, vit à Paris

Son terrain de jeu : les corps-langues, les corps-mouvements, les corps-musiques, les corps-figures. Son décor : les différents degrés de fictions. En tant qu'interprète, Virginie Thomas danse depuis plus de dix ans avec différents chorégraphes et metteurs en scènes, en France et à l'étranger. En tant que performeuse, elle travaille en particulier sous la forme de la collaboration : avec Mathias Poisson, elle co-écrit quelques récents projets autours de la promenade, avec Yasmine Youcef, elle promène des touristes d'un jour dans une expérience légèrement déplacée. Elle fait, par ailleurs, partie des Vraoums, un girls’ band performatif.

 

Site : www.netable.org

 

Participation : Résidences A Domicile 2010 (avec Yasmine Youcef)

 

Gweladennour er gêr/Un touriste en sa demeure

Une première déambulation par binôme et en aveugle dans l’espace du marché de Brignogan a donné les règles et les préoccupations du projet : En faisant appel au toucher, à l’ouïe et l’odorat on peut percevoir de façon inhabituelle un espace. Lors de la résidence, deux partitions, l’une pour un autochtone, l’autre pour un « touriste », ont été établies pour une découverte de lieux singuliers de Guissény, tel un guide d’instructions pour cinq « couples ». Ces cheminements ont donné lieu à une restitution au travers de récits personnels.
Dans l’ancienne auberge La Tourelle, la lecture de ces textes interchangés, mis en espace et en superposition, a permis à chaque spectateur d’organiser sa propre errance suivant ses choix d’écoute.

 

L'Agence Touriste est une agence de promenade expérimentale qui propose d’inventer et de pratiquer un tourisme de travers pour explorer des territoires méconnus (quartiers sans monument, périphéries de villes ou terrains vagues). L'un de ses outils privilégiés de révélation des espaces environnant est la danse. Elle organise à travers des démarches collectives, des visites guidées et des performances qui permettent de se donner le temps d'observer des paysages contemporains.

L'Agence Touriste a été imaginée par Virginie Thomas et Mathias Poisson en 2009. Elle a voyagé d'Alger à Beyrouth en passant par Marseille, Versailles et Saint-Gaudens.