Gaël Sesboüé
Danseur et chorégraphe de danse contemporaine
Né en 1974, vit à Brest

 
Gaël Sesboüé commence la danse post-moderne en 1983 avec Maribé Demaille, dont il suivra l'enseignement pendant près de 10 ans, à Crozon dans le Finistère (France). Il développe parallèlement sa formation auprès de figures majeures de la danse contemporaine : Jean Cébron, Mirjam Berns, Carlotta Ikeda, Dominique Bagouet, Angelin Preljocaj, Régine Chopinot, Catherine Diverrès, et réalise dès 1985 une dizaine de courtes pièces chorégraphiques présentées dans différents festivals. Il initie en 1990 l’association Cie Lola Gatt avant d'entamer à partir de 1995 une carrière d’interprète, il collabore ainsi aux projets de Geisha Fontaine et Pierre Cottreau, Christian Rizzo, Tamara Stuart-Ewing, Christine Olivo, Christian Bourigault, Cédric Gourmelon… Il décide en 2007 de se consacrer en priorité à l'écriture chorégraphique et au développement de la compagnie Lola Gatt à Brest. Résident 2010 au théâtre de Vanves, scène conventionnée pour la danse, ses nouvelles créations ont été notamment diffusées dans le cadre des festivals Artdanthé, Hors-saison, Faits d'hiver, Anticodes et Avignon

 

Site : http://www.lola-gatt.com

 

Participation : Ateliers pédagogiques 2011

 

"Sur les chemins de l'école"

 Public : Deux classes de CM des écoles primaires Jacques Prévert à Lesneven et Jeanne d'arc à Guisseny

 Présentation du travail d'atelier 21, 28 juin et 10 septembre 2011

 Chaque enfant a été amené à effectuer une composition chorégraphique en transposant un parcours réalisé à partir de ses déplacements quotidiens, puis à s’interroger  sur ce qu'il observe pendant leurs durées. Son imaginaire est ensuite sollicité pour "mettre en danse" le parcours initialement créé dans l'espace.
Les créations ont été présentées lors du 13ème festival Fous DT le 21 juin à Quimper (théâtre de Cornouaille) (Fous DT est un lieu de rencontres des arts vivants à l’école) puis en soirée le 28 juin dans chacune des écoles, et lors de la journée festive qui clôture les Résidences de septembre (samedi 10 septembre).

 

 

Petr Ruzicka et Emmanuel Rey

 

 

 

Participation : Résidences A Domicile 2008

 


Petr et Emmanuel se sont vus confier un répertoire musical et légendaire par des habitants, lors de soirées d’échange à la chapelle de Brendaouez et dans un hangar agricole de Lavengat. Inspirés par ces ressources, ils ont créé trois partitions qu’ils ont restituées lors du bal dansé avec trois amateurs : Ethan, Guy et Michel. Un concert violon - hautbois, fort apprécié, a également été improvisé à Saint Frégant lors de la soirée d’ouverture de la manifestation.

 

 

Enora Rivière
Artiste chorégraphique
Née en 1977 à Tours, vit à Paris

 

Enora Rivière mène conjointement une activité de danseuse et de chercheuse en danse. Elle suit l'enseignement du CNR de Tours puis la formation ex.e.r.ce en 2002, et mène parallèlement ses études au sein du département Danse de l'Université Paris VIII où elle obtient un DEA. Elle travaille ensuite avec de nombreux chorégraphes de toutes nationalités. En 2007, elle obtient la Villa Médicis Hors les murs et part à Rio, au Brésil, pour un projet de recherche et d’écriture sur la question du discours du danseur sur sa propre pratique qu’elle poursuit en France depuis 2010 au sein d’un projet de biographie de danseurs autant éditorial que chorégraphique intitulé Nous (ne) sommes (pas) tous des danseurs.

 

Participation : Résidences A Domicile 2010 (avec Cécile Tonizzo)

 

Registre(s)

« Inviter les participants à se remémorer, à fantasmer, à imaginer des instants dansés », tel était le point de départ de la collecte réalisée par les artistes, auprès d’un large public, dans tous les lieux où la danse s’est inscrite su le territoire. La mise en scène et en espace dans une ambiance brumeuse de ces témoignages intimes sur le ressenti des corps a permis à chaque spectateur de se confronter à ses propres expériences et souvenirs.

 

 

Page facebook : https://www.facebook.com/enora.riviere

 

Aurélien Richard

 

Aurélien Richard, pianiste et compositeur, donne des récitals et concerts de musique de chambre à travers la France et à l’étranger et se produit dans les festivals, à la radio et à la télévision. Il écrit principalement pour la danse et le cinéma. Il crée aussi ses propres spectacles et performances.

 

Site : http://www.aurelienrichard.fr

Page facebook : https://www.facebook.com/CieLiminal

 

Participation : Résidences A Domicile 2011

 

Lamento

Partir d’une définition : le « lamento », musique ou chant exprimant la tristesse, la plainte.
Rêver d’une célébration funèbre, dispositif activé par une dizaine de performers et qui connaîtrait son point d’acmé à la tombée de la nuit.
Célébrer les morts donc, pourquoi pas, mais les vivants aussi, et le faire en musique et en corps. Comme une lourde pavane, sombre, lente.
 Conception et écriture : Aurélien Richard
Collaborateurs artistiques : Anne Lenglet, Thierry Grapotte, Benoist Bouvot

 

Ont participé à cet atelier
Aline et Guy Berthou, Catherine Brunel, Michel Decolly, Martine Galliou, Agnès Herry-Treguer, Jean-Michel Kerfourn, Monique Palud, Huguette Prigent, Sylvie Roué, Nolwenn Talec, Michel Thépaut